Historique de la cuisine de Malaisie

Starting fire the tradional way. Batek tribe o...

Image via Wikipedia

Historique de la cuisine de Malaisie

La Malaisie est une péninsule de l’Asie du Sud-Est composée de montagnes parmi les plus hautes du monde, de vastes déserts, de millions d’hectares de riz, de jungles de gros deltas de rivières et surnommée dans l’antiquité grecque le Golden Khersonese.

L’origine de la population de la péninsule de Malaisie – connue sous l’appellation de orang asli et dont le nombre est de moins de 100 000 – se compose d’environ d’une vingtaine de tribus différentes appartenant à deux groupes linguistiques différents. Les derniers arrivants, du sud de la Chine, s’installèrent il y environ de 4 000 ans, constituent les ancêtres du groupe dominant, les Malais.

Le royaume malais de Melaca était le plus grand port de l’Orient au 15e siècle. Le sultan de Melaca a adopté la religion musulmane, amenée par les marchands indiens musulmans, qui s’est répandue graduellement partout en Malaisie.

La vie des musulmans malais changea drastiquement avec l’arrivée des Anglais, d’abord à Penang puis à Malacca, qui embauchèrent en grand nombre des travailleurs chinois et indiens. Ce qui entraîna des bouleversement majeurs non seulement sur le plan social et ethnique mais aussi sur les habitudes alimentaires.

En 1963, la Fédération de Malaisie a été formée, comprenant les états de la péninsule de Malaisie et les états de Sarawak et Sabah de Bornéo. La cuisine de est aussi variée que les gens qui la compose, Les Chinois, les Indiens et les Malais continuent de leur propres plats. Cependant, ils ont su emprunter avec succès des recettes des autres ethnies et créer ainsi des plats à la fois uniques et délicieux.

C’est ainsi que prit naissance la cuisine Nonya qui a su combiner avec succès la cuisine chinoise et malaise, et qui constitue la cuisine la plus distinctive de Malaisie.

Les Eurasiens, plus spécialement les Portugais d’origine à Melaca, ont apportés avec eux le curry à la diabla et ont su développer des mélanges d’ingrédients uniques en Malaisie comme le otak-otak Portugais.

Certains chefs de renom développés des plats tels que le populaire crabe au poivre noir et les crevettes au ghi qui sont prisés autant dans les familles que dans les les restaurants et les food stalls.

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :